Apporter des solutions aux villes et aux régions

Hero banner

Les villes et les régions ont un rôle majeur à jouer dans la course à la décarbonisation de nos économies.

Pendant de nombreuses années, les négociations internationales ont fonctionné au niveau politique national, mais il est bien connu que les villes et les entités infranationales peuvent parfois être plus agiles et mieux comprendre les besoins de leurs territoires. De plus en plus de personnes vivent dans les villes, et leur empreinte écologique ne cesse de croître.
La Fondation Solar Impulse a cherché à travailler plus étroitement avec les villes afin de promouvoir une société et une économie plus durables et de capter l'esprit pionnier de nombreuses villes dans la lutte contre le changement climatique.

À la Fondation Solar Impulse, nous engageons directement avec ces entités pour proposer des solutions basées sur leurs besoins identifiés et pour aider à quantifier l'impact que ce type de solutions pourrait avoir sur leur territoire. C'est un axe de travail que nous continuons à développer.

Nous collaborons avec des dizaines de villes et d'organisations à cette même fin, et nous travaillons très étroitement avec la plus grande partie du Grand Est dans le nord-est de la France, une région qui compte quelque 5 millions d'habitants. Plus généralement, nous recevons également un soutien généreux du gouvernement écossais pour mener à bien ce travail et d'autres encore.

Un intermédiaire, placé au centre des enjeux des innovateurs et de la volonté politique

Pour répondre à cette demande émanant de plusieurs villes, la Fondation a réuni un groupe de travail d’implémentation qui vise à combler le fossé entre les objectifs environnementaux et les technologies existantes qui les aideraient à atteindre ces objectifs.

En servant d'intermédiaire, sans intérêt financier dans le succès de ces solutions, le groupe de travail agit comme un intermédiaire entre les fournisseurs de solutions et les autorités publiques.

Mettre en avant les solutions pour les entités publiques et privées

Concrètement, la Task Force s'engage auprès des entités publiques et privées afin de comprendre leurs besoins en matière de réduction de leur empreinte environnementale et d'identifier les solutions les plus adaptées aux problèmes soulevés.

Ces solutions répondent aux grands défis climatiques tels que la décarbonisation du secteur du bâtiment, la construction d'infrastructures durables, la réduction de la consommation d'énergie, la promotion des transports propres, etc.

Cette phase d'audit nous permet de porter les solutions de notre portefeuille à l'attention des autorités publiques, tout en recherchant de nouvelles technologies et de nouveaux services locaux provenant de ces régions ; mettant ainsi en avant le potentiel de développement propre et durable qui réside au sein de ces pôles d'innovation et d'expérimentation.

Pour aider ces entités à atteindre leurs objectifs environnementaux, la Task Force s'engage à fournir une expertise technique et réglementaire dans toute la mesure du possible et à soutenir, contrôler et suivre le développement des projets.

Hero banner

Collaborations en cours

Ces collaborations offrent une réelle opportunité pour le développement d'un programme conçu pour identifier les besoins, promouvoir des solutions et créer des synergies, le tout dans le but d'accélérer la transition vers une économie durable. Voici les collaborations en cours :

Région Grand Est

Avec l’ambition de devenir « une région à énergie positive et à faible émission de carbone d’ici 2050 », la Région Grand Est (France) s’est associée à la Fondation Solar Impulse en novembre 2019. Axée sur les thèmes clés suivants : aménagement du territoire, environnement, développement économique et innovation, la région collabore avec la Fondation dans le cadre d’un partenariat qui couvre plusieurs domaines stratégiques et qui repose sur des objectifs communs tels que:

  • La promotion des solutions labélisées auprès des acteurs de la Région Grand Est.
  • La promotion d’une transition écologique équilibrée en déployant des solutions à faible empreinte carbone dans la région afin d’évoluer vers une économie efficiente et à faible consommation de matières premières.
  • Le soutien à l'accession à de nouvelles opportunités de marché pour les entreprises cleantech de la région.
  • La promotion de la Région comme lieu d'expérimentation et d'innovation écologique.

Écosse

Le partenariat de l'Écosse avec la Fondation Solar Impulse a été officialisé lors de la COP24 à Katowice, en Pologne (2018). La première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a annoncé que son gouvernement soutiendrait financièrement la Fondation, en plus d'un accord visant à renforcer la coopération dans l'identification et la promotion de solutions pour lutter contre le changement climatique.

C’est une obligation morale pour nous tous - gouvernements, entreprises et particuliers - de faire ce que nous pouvons pour réduire et atténuer les effets du changement climatique. L’une des façons d’y parvenir est d’identifier différentes façons de faire les choses, des façons qui n’ont pas d’impact négatif sur notre planète. L’Écosse a une fière tradition d’innovation et nous sommes bien placés pour utiliser ces compétences afin de découvrir des alternatives aux produits et aux pratiques qui nuisent actuellement à notre environnement. C’est pourquoi je suis très heureuse que nous puissions collaborer avec la Fondation Solar Impulse dans ses futurs efforts.

Nicola Sturgeon, Première ministre d’Écosse.

Wallonie

Depuis avril 2019, la région wallonne de Belgique s'est associée à la Fondation Solar Impulse pour apporter son expertise afin de nous aider à avancer plus rapidement vers l'identification de 1 000 solutions répondant à nos critères. Cette collaboration vise à faire connaître au monde entier les solutions wallonnes en matière de technologies propres et à aider la région à atteindre ses objectifs environnementaux.

Les principaux aspects de cette collaboration sont les suivants :

  • L’implication des experts de la « Plateforme wallonne pour le GIEC » dans l’évaluation des solutions.
  • Le travail en vue d’un système d’équivalence entre l’évaluation faite par la Fondation Solar Impulse et l’analyse faite par l’ « Administration wallonne de la recherche pour le financement des projets » afin de faciliter la labélisation des projets qui proviennent de cette dernière.
  • L’identification et la labélisation de plusieurs solutions de la région. La liste complète est disponible ici.

Ville de Bruxelles

La Ville de Bruxelles et la Fondation Solar Impulse ont uni leurs forces en février 2020 afin d’accélérer la transition écologique. L’objectif principal de la Fondation sera de soutenir la ville dans l’identification de solutions innovantes pour atteindre ses objectifs environnementaux. Ces solutions répondront aux grands défis climatiques tels que la décarbonisation du secteur du bâtiment, la construction d’infrastructures durables, la réduction de la consommation d’énergie, la promotion des transports propres, etc.

Cette collaboration comprend également :

  • Le soutien de la Fondation concernant le remplacement des camions des Cuisines de Bruxelles qui livrent entre 12.000 et 15.000 repas par jour.
  • L’intégration de plus de solutions de Bruxelles dans le Guide des 1000+ solutions.
  • La promotion des entreprises et des start-ups bruxelloises récompensées par le Label pour plus de visibilité et d’opportunités commerciales dans le monde entier. La liste complète des solutions Bruxelloises déjà labélisées est disponible ici.

Ce n'est qu'en unissant nos idées et nos technologies que nous pourrons avoir un impact efficace sur la question vitale du climat. Dans la Ville de Bruxelles et dans la Région de Bruxelles-Capitale, de nombreuses entreprises participent activement à la lutte contre le déséquilibre climatique. Ces entreprises peuvent partager leurs connaissances avec Solar Impulse et bénéficier en retour des solutions et du réseau de la Fondation.

Barbara Trachte, Secrétaire d'État à la Transition économique et à la Recherche scientifique pour la Région bruxelloise.

Devenir la première région à énergie positive en Europe devrait être plus qu’un simple slogan. Cela doit devenir une réalité dans notre vie quotidienne, et doit être enrichi par des initiatives multiples et diverses. Cette ambition est motivée par la responsabilité qui nous incombe de prendre des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique.

Carole Delga, Présidente de la région d'Occitanie.

Occitanie

Pour devenir la première région à énergie positive en Europe, l'Occitanie s'est engagée à diviser par deux sa consommation d'énergie par habitant et à multiplier par trois sa production d'énergie renouvelable, les deux d’ici 2050. Ces objectifs ambitieux ont soulevé, dans le processus, de nombreux défis tels que l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments, une meilleure structuration et optimisation de la production et de la distribution d'énergie renouvelable, et la mise à profit de l'innovation. Afin de contribuer à la réalisation de ces objectifs, la région a signé un protocole d'accord avec la Fondation Solar Impulse en 2017, qui met l'accent sur les aspects suivants:

  • Le soutien de la Région pour trouver des experts potentiels dans les domaines des énergies renouvelables, de la mobilité et des bâtiments durables.
  • Le soutien aux initiatives et aux projets régionaux qui visent à promouvoir l’utilisation de technologies propres et de solutions efficaces.
  • Le soutien de la Fondation aux innovateurs qui participent aux projets de la Région.
  • Le soutien de la Région dans l'identification des entreprises qui pourraient se joindre au défi de la Fondation et éventuellement demander le label.