Nouvelles - 21 juillet 2020

Elemental Water Makers, une solution pour rendre l'eau de mer potable

Ecrit par Guest 6 min de lecture

Info

Cette page, initialement publiée en anglais, vous est proposée en français avec l’aide de traducteurs automatiques. Un retour ? Contactez-nous

Cette technologie propre labellisée utilise des énergies renouvelables pour dessaler l'eau de mer.

Si vous êtes une femme vivant dans un village isolé en Afrique, vous pourriez passer jusqu'à trois heures par jour à aller chercher de l'eau pour votre famille. Vos enfants vous accompagneraient peut-être pour vous aider, car ils manquent l'école. L'eau que vous obtiendriez d'un étang ou d'un puits local serait sale, ce qui rendrait vos enfants malades. Mais comme la seule alternative, l'eau à vendre apportée de loin, est inabordable, vous n'auriez d'autre choix que de continuer.

Cette situation est typique de nombreuses communautés pauvres du monde entier qui souffrent de la pénurie d'eau. L'une d'entre elles est le village d'Efoetsy à Madagascar. Situé sur la côte sud-ouest sèche de l'île, il reçoit moins de 400 mm de pluie par an. Les villageois survivent grâce à l'agriculture, la pêche et la cueillette de fruits et légumes. Cependant, même ce mode de vie devient difficile à maintenir en raison des sécheresses et de la rareté de l'eau.

Il y a quelques années, l'ingénieur néerlandais Sid Vollebregt, lors d'un voyage à Madagascar, a été frappé par les souffrances qu'il a vues causées par le manque d'accès à l'eau douce. De retour aux Pays-Bas, il a décidé de faire quelque chose pour remédier à cette situation.

La crise de l'eau

Environ 70 % de la surface de la Terre est couverte d'eau, mais la plus grande partie est saline. Selon le National Geographic, seulement 2,5 % de toute l'eau de notre planète est douce, et seulement 1 % de cette eau est facilement accessible (le reste se trouve dans la neige et les glaciers). La majeure partie de cette eau douce doit être purifiée pour être propre à la consommation humaine.

Avec une population en croissance rapide, il n'est pas surprenant que des millions de personnes dans le monde n'aient pas accès à l'eau potable. Les experts estiment qu'environ 4 milliards de personnes, soit deux tiers de la population mondiale, connaissent une "grave pénurie d'eau" pendant au moins un mois par an. Un demi-milliard de personnes en souffrent tout au long de l'année.

Le manque d'accès à l'eau douce salubre crée ou contribue à une multitude de problèmes. Le plus évident est la maladie. Les personnes qui n'ont pas accès à l'eau potable doivent se procurer leur eau auprès de sources peu fiables, ce qui les rend souvent malades. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu'au moins 2 milliards de personnes dans le monde boivent de l'eau provenant de sources contaminées par des matières fécales.

Un autre problème est que les gens, souvent des femmes et des filles, doivent parcourir de longues distances pour se rendre à ces sources d'eau. Cela prend un temps qui aurait pu être consacré à l'étude (pour les enfants) ou au travail, enfermant ainsi les communautés dans un cycle de pauvreté. Les femmes et les filles risquent également d'être attaquées pendant ces longues marches.

De nombreuses communautés confrontées à la pénurie d'eau ont accès à une source d'eau abondante - la mer. L'eau de mer n'est pas adaptée à la consommation humaine, mais une solution existe : le dessalement.

Rendre l'eau de mer potable

Le dessalement est le processus qui consiste à retirer le sel de l'eau de mer pour la rendre potable. Cela se fait soit en faisant bouillir l'eau et en recueillant la vapeur (thermique), soit en la poussant à travers des filtres spéciaux (membrane). Le problème est que ce processus nécessite de grandes quantités d'énergie, ce qui le rend inabordable pour les communautés appauvries et aggrave le changement climatique. Néanmoins, la croissance de la population mondiale et la demande en eau potable signifient que le marché de l'eau dessalée devrait croître d'environ 9 % par an au cours des cinq prochaines années, selon une estimation.

Le dessalement durable

De retour aux Pays-Bas, Vollebregt a engagé son ami et collègue ingénieur Reinoud Feenstra pour travailler sur le développement d'une technologie de dessalement alimentée par des énergies renouvelables.

Le résultat a été un système qui repose sur l'énergie solaire ou d'autres énergies renouvelables pour traiter l'eau, rendant ainsi le dessalement sans carbone. Cela le rend à la fois beaucoup plus abordable et durable. Les ingénieurs ont fondé une société pour les aider à diffuser leur invention, appelée Elemental Water Makers.

La technologie brevetée et primée de cette entreprise permet de fournir un système de dessalement solaire hors réseau aux communautés qui souffrent de la pénurie d'eau dans le monde entier. Elle est utilisée à la fois par des entreprises privées, comme les stations balnéaires des îles, et par des communautés, comme celle de Madagascar.

Elemental water chart

Malgré le potentiel de changement de vie de la technologie de dessalement, il y a généralement deux préoccupations principales à son sujet. La première est l'énergie - le dessalement traditionnel en utilise beaucoup, contribuant ainsi au cercle vicieux de l'utilisation de l'énergie, entraînant un changement climatique, provoquant ou aggravant la pénurie d'eau. Le dessalement solaire brise ce cercle vicieux, en créant une source d'eau douce sans carbone.

L'autre préoccupation est la saumure. La saumure, sous-produit du dessalement, est de l'eau salée très concentrée. Elle est généralement rejetée dans la mer et, en raison de sa forte concentration, elle est préjudiciable à l'écosystème marin. La technologie utilisée par Elemental Water Makers résout ce problème en appliquant un faible taux de récupération à l'eau de mer, ce qui signifie que la saumure n'est que légèrement plus salée que l'eau de mer originale. En outre, en raison de la petite échelle des projets, il n'existe pas de point de déversement unique présentant une forte concentration de pollution. Le fait d'avoir de nombreux projets à petite échelle au lieu de quelques grands projets permet non seulement de minimiser l'impact sur l'écosystème marin, mais aussi d'accroître la résilience.

Une eau sûre et durable pour Efoetsy

Aujourd'hui, Elemental Water Makers a apporté sa technologie à Madagascar. Grâce à la Fondation Elemental Water, sa branche caritative, et soutenue par plusieurs organisations à but non lucratif, la société vient de construire une usine de dessalement solaire hors réseau dans le village d'Efoetsy. L'usine produit 15 000 litres d'eau potable par jour et emploie des travailleurs locaux pour l'entretien et la vente de l'eau. Un jerrycan de 20 litres produit par l'usine coûte 80 % de moins qu'un jerrycan importé de loin, ce qui le rend abordable. Cela signifie que les femmes et les enfants n'ont plus besoin de passer des heures à aller chercher de l'eau, se concentrant plutôt sur l'école, la maison ou le travail. Et parce que l'eau est potable, la communauté sera en bien meilleure santé. Tout cela grâce à la puissance de la mer et du soleil.

Rédigé parOrange Bird Agency

Ecrit par Guest le 21 juillet 2020

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis !