Foundation

Voyage au pays du bon sens


On oppose souvent écologie à pollution. Et si l’on sortait de la question environnementale pour opposer plutôt bon sens à manque de vision, intelligence à négligence ? Notre avenir dépend de l’esprit de pionnier qui doit pousser chacun à sortir de ses habitudes. En voici quelques exemples.

bertrand piccard en polynesie
Solar Impulse

On trouve toujours normal d’avoir de l’air conditionné en fabriquant du froid, de l’électricité provenant d’un générateur au fioul, des cultures avec des engrais chimiques et des pesticides pour arroser le tout. Mais pas sur l’île de Tetiaroa en Polynésie française. Issue du rêve de Marlon Brando de construire un complexe hôtelier respectueux de l’environnement, le promoteur Richard Bailey et son équipe de la Tetiaroa Society ont appliqué les simples règles du bon sens. Facile, vous allez me dire, pour une île de vacanciers fortunés, mais la critique tombe à plat, puisque le système est entièrement conçu pour être à la fois propre et parfaitement rentable. Une fois de plus, on voit bien que ce qui est indispensable, c’est la philosophie initiale et la volonté inflexible de la mettre en œuvre.


Plutôt que de générer du froid à haut coût énergétique, l’île a recours aux basses températures des fonds marins. De l’eau à 5 degrés centigrades est pompée depuis 900 mètres de profondeur, passe par un échangeur thermique qui refroidit de l’eau douce circulant dans les bungalows et à travers laquelle passe l’air de la climatisation. Cela s’appelle le SWAC, le Sea Water Air Conditioning, et ne coûte en énergie que celle d’une pompe centrale et d’un ventilateur par bâtiment.


L’électricité de base est naturellement d’origine photovoltaïque et le surplus nécessaire est assuré par un générateur fonctionnant avec de l’huile de noix de coco produite localement. 

Les déchets organiques sont compostés et remplacent les engrais chimiques pour cultiver fruits et légumes.

Les eaux usées sont retraitées par les racines de plantes immergées dans des bacs de récupération et servent aux WC et à l’irrigation. L’eau potable n’est ainsi pas gaspillée dans des utilisations où sa pureté n’est pas nécessaire.

Les inévitables moustiques, eux, sont éliminés sans pesticides. L’Institut Louis Malardé de Tahiti a relâché 65'000 mâles traités avec une bactérie spéciale qui empêche les œufs fécondés d’éclore. A l’heure où l’Europe redoute l’arrivée des insectes vecteurs de maladies tropicales, ce procédé, plus efficace et rentable que la chimie, devrait avoir un avenir radieux.


Pendant quelques jours, j’ai vécu dans le présent, loin des systèmes démodés et archaïques que trop de gens trouvent encore normaux. Il n’existe que 2 SWAC identiques au monde. L’autre se trouve à l’hôtel Intercontinental de Bora Bora. Les calculs ont montré qu’il offre une économie de 85'000 euros d’électricité par mois, soit environ 1 million d’euros par année comparé à un système habituel. L’installation totale a coûté 4,5 millions. Connaissez-vous un meilleur retour sur investissement ? Sans même compter le gain en image et en certifications écologiques.


Toutes les villes bâties au bord d’une mer profonde pourraient en bénéficier. Et pour les autres, l’aéroport de Dallas-Fort Worth devrait servir d’exemple. De l’antigel est refroidi pendant la nuit avec le courant de base du secteur non utilisé et qui serait de toute façon perdu. Puis, pendant les heures de forte chaleur, de l’air circule au contact du liquide glacé pour climatiser les bâtiments. Inutile de préciser que cela a permis d’augmenter significativement les bénéfices de l’aéroport…

Où que je voyage, je vois partout des technologies et des procédés très simples et rentables qui peuvent assurer notre confort de vie de façon aussi logique qu’écologique. Je n’ai plus aucun doute que nous arriverons rapidement au but que je me suis fixé avec la Fondation Solar Impulse de labelliser 1000 solutions permettant à l’industrie de faire du profit tout en protégeant l’environnement.

Avec tout ce qu’on me fait découvrir, j’avoue que je suis de plus en plus révolté contre ceux qui détruisent notre planète, non par manque de solutions technologiques, mais par absence de vision et parfois même par incompétence. 


THE WORLD ALLIANCE...

The World Alliance brings together the main actors in the field of clean technologies in order to create synergies that will ultimately speed-up the implementation of clean and profitable solutions which have the potential to address the environmental challenges of today.

...FOR EFFICIENT SOLUTIONS

Efficient Solutions are not limited to the production of renewable energy. They encompass products, services, clean technologies and processes that are profitable and sustain economic growth, while protecting the environment and optimising the use of natural resources.

Inbox
Messenger
OPEN DISCUSSION

Make sure you've read the instructions before using the chat
Make sure you've read the instructions before using the chat

Ask your question to the member directly

Every question still pending on the solution should be communicated to the member before rating via this message box. Please, feel free to enquire about more details on specific aspects you judge necessary to assess the criterion below.


Some rules to keep in mind:

  • It’s important for the credibility of the process that your anonymity as an expert is retained. As such, please do not exchange contact details or indicate for whom you are working.
  • Refrain from using the comment box to raise questions on some missing aspects and elements on the solution submission form. Always use the chat box instead.
  • Wait as long as you can for the member to reply before submitting your assessment. If a member is not reacting to a question, please let us know via the “Need Help” tool and we will make a reminder to the solution’s contact.
  • Do not contact members directly to ask for information outside of this online tool (email, skype, phone call).